Mes 10 derniers Avis

6 déc. 2017

Corps impatients #3 : Âmes indociles


Père célibataire, son cœur n'est pas à prendre.
Elle ne va pas lui laisser le choix.

Styliste perchée et âme écorchée, Calliopé décide de prendre sa vie en main et d'affronter son passé : à 22 ans, la brune révoltée retrouve Willow, l'enfant qu'on l'a forcée à abandonner des années plus tôt.

Seul obstacle à leurs retrouvailles : le père adoptif de la petite fille, Lennon Hathaway, bien trop beau pour être vrai, trop riche pour être honnête, trop solitaire pour lui faire une place dans sa vie et trop méfiant pour croire en elle.

Et pourtant, dans ses yeux verts, elle jurerait avoir vu une lueur d’humanité. Peut-être même autre chose, un sentiment qu’elle n’espérait plus.

Tout d'abord, merci à Carole & aux éditions Addictives pour ce service presse. 

Je vais être direct, pour ma part, ce livre est le meilleur des trois et pourtant, j’avais adoré les précédents, mais celui-ci est un gros coup de cœur pour moi.

Dans ce troisième tome, les auteurs ont très bien su mélanger les émotions, car je n’ai pas arrêté d’alterner entre rire et pleuré depuis les premières pages de ce pavé qui d’ailleurs malgré le fait qu’il fasse 513 pages, que ce soir écrit petit, que 2 JOURS, pour vous dire la difficulté que ça à été de le reposer à chaque fois.

Malgré le fait que les personnages sont différents à chaque, j’avoue qu’il n’est pas obligatoire de lire les premiers, enfin au moins le premier car Thelma & Finn ne font qu’une brève apparition, pour le deuxième vous pouvez aussi vous en passer ce n’est pas gênant, mais c’est tellement mieux de les lire.

“ Je pense à ce Lennon Hathaway, le père adoptif de ma fille. Que je ne connais pas encore. Que je vais devoir apprendre à ne pas détester. Pas trop vite. Pas juste parce qu’il est un homme. Et qu’il a pris ma place.
Et sa mère adoptive ? Qui est-elle ? Pourquoi la lettre ne la mentionne même pas ? Y a-t-il une femme dans la vie de ma petite fille ? ”

Comme dans le tome 1, avec le tome les auteurs nous avaient laissé avec un suspens incroyable, qu'avait fait Calliope ?

Ici on en découvre plus sur les maltraitances de Vito, de la noirceur de son âmes, je ne sais pas lequel de ses enfants à le plus souffert, les garçons et Calliopé, car il ne l’a peut-être jamais frappé, mais lui volé son enfants de cette façon c’est juste, j’ose à peine imaginer ce qu’elle a ressenti, mais elle l’a retrouvé.

Calliope est un super personnage qui malgré la noirceur de son enfance, possède une âme joyeuse, styliste de talent, elle invente des trucs dingue que je n’oserais jamais porter, elle a un grain de folie que j’adore lire dans mes livres, elle a ajouté une touche d’humour dans tout l’émotion que contient son histoire, car retrouvé sa fille après 6 ans et demi, n’est pas chose simple, surtout quand le père adoptif est sexy, réfractaire et que lutter contre l'attirance mutuelle est dur, mais elle est prête à beaucoup pour retrouver sa fille.

“ -Quel est ton secret ? susurre-t il à mon oreille.
-Je n’en ai pas !
-On est incompatibles, toi et moi ! Pas faits l’un pour l’autre ! Alors comment tu fais ça ? insiste-t-il, d’une voix de plus en plus basse, de plus en plus menaçante.
-Je ne fais rien, haleté-je. Je… Ça nous dépasse. Ce sont nos âmes… Indociles ! ”

Lennon est un riche homme d’affaires, qui s’est vue adopter la petite Willow alors qu’il n’avait pas prévue avoir d’enfant tout de suite, père célibataire qui ne vit que pour sa fille, il se retrouve à être attiré par la styliste un peu loufoque qui traîne prêt de chez lui et qui cache celle qu’elle est.

Beaucoup de rebondissements dans ce tome, c’est ce que j’aime chez les éditions Addictives comme les livres sortent d’abord en épisode la plupart du temps, on a le droit à un rebondissement à chaque fin d'épisode, du coup ici, on se retrouve avec 5 rebondissement super qui mette du piment à cette lecture.

Les personnages sont justes géniaux, l’histoire remplis d’émotions, la lecture est Addictives, ne serais pas assez représentatives puisque le posé est une torture, je suis fan d’elles, Emma Green viennent de rejoindre le groupe d’auteur très fermé ou je ne regarde même plus le résumé avant de dire “Je le veux”

" Je pense à Lennon Hataway environ chaque minute, avoué-je sans plus de résistance. J'y pense chaque fois que me fille me manque. J'y pense chaque soir où je m'endors seule, chaque matin où je me réveille seule. "

EN BREF : Un coup de cœur pour ce livre, l’histoire est génial, les personnages touchants, attachants et comique, tout y est pour une excellente romance, même les larmes, du début à la fin.



A propos d'Hooked-On-The-Book:

Marick, amoureuse des livres et blogueuse depuis 2011. Elle aime voyager à travers les histoires et s'évader dans d'autres univers. Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

Laisse une trace :

Donne ton avis

La news par Mail