Mes 10 derniers Avis

28 juin 2017

Elements #3 : The silent waters


Notre vie est faite de moments. Certains terriblement douloureux, d’autres merveilleusement optimistes. J’ai connu beaucoup de ces moments dans ma vie, des moments qui m’ont changée, des moments de défi. En tout cas, au cours des moments les plus importants – des plus déchirants et des plus incroyables – il était toujours là.

J’avais huit ans quand j’ai perdu ma voix. Une partie de moi m’a été volée, et la seule personne qui pouvait vraiment entendre mon silence était Brooks Griffin. Il était la lumière de mes jours sombres, la promesse du lendemain, jusqu’à ce que la tragédie le rattrape. Une tragédie qui a fini par le noyer dans un océan de souvenirs.

C’est l’histoire d’un garçon et d’une fille qui s’aimaient l’un l’autre, mais qui ne s’aimaient pas eux-mêmes. Une histoire de vie et de mort. D’amour et de promesses brisées.

Dans ce troisième tome de The éléments, l’auteur nous raconte l’histoire de Maggie May Riley, on commence l’histoire de cette petite fille à l'âge de 6 ans quand son père se remarie et le jour de l'emménagement, elle rencontre le voisin d’en face Brooks et le déclic pour elle.

À l’âge de 10 ans, elle m’a beaucoup fait rire, c’est une petite fille bavarde et rigolote qui a une joie de vivre qui nous met juste la banane, elle est amoureuse de Brooks et prépare leur mariage dans les bois. Mais le jour de la répétition de celui-ci, et oui même à dix ans, on pense à tout, il va lui arriver une chose qui va complètement la changer et elle va cesser de parler.

– Tu ferais mieux de la fermer si tu ne veux pas que je te fasse taire, crétin. Elle a dit que c’était toi qui avais répandu la rumeur comme quoi je l’aimais ! C’est à cause de toi qu’elle pense qu’on va se marier.
Il se mit à rire.
– Oui, je sais.
– Pourquoi tu as fait ça ?
Jamie me frappa l’épaule. – Ben, parce que je suis ton grand frère et les grands frères sont censés rendre la vie impossible à leurs petits frères. C’est dans le contrat fraternel.
– Je n’ai jamais signé de contrat.
– Tu étais trop petit alors maman a signé pour toi, mon pote.
Je levai les yeux au ciel.

Tout le long de l’histoire, on va voir évoluer l’amitié de Maggie & Brooks, et quand celui-ci va se rendre compte de ses sentiments, ils vont devenir adorables, mais voilà quand on est dans la situation de Maggie qu’on ne parle pas et qu’on arrive plus à mettre un pied dehors et bien à un moment, il faut choisir.

Ce sont tous les deux de très bons personnages que j’ai adoré voir évoluer pendant près de 20 ans. On voit le conflit familial que peu entraîné l’état de Maggie, entre un demi-frère resté proche, une demi-sœur qui la déteste un peu plus chaque jour, jusqu’au jour où elles vont devenir aussi proches qu’à l'âge de 6 ans. Maggie reste un personnage gentil et à l’écoute de ceux qu’elle aime.

“Tous les soirs ils se mettaient à danser. Papa faisait tourner maman, et ils riaient tous les deux comme des gamins. Maman avait un verre de vin à la main, et quand papa la faisait tourner, le vin débordait du verre et tombait sur la moquette blanche. Ils riaient de plus belle en voyant les dégâts et se serraient l’un contre l’autre. Maman posait la tête sur la poitrine de papa et il lui murmurait des choses à l’oreille, et ils dansaient très lentement.
Pour moi, c’était ça le véritable amour.
Le véritable amour c’était quand on pouvait rire de ses bêtises.
Le véritable amour c’était quand on pouvait se murmurer des secrets.
Le véritable amour c’était quand on ne dansait jamais seul.”

L’auteur est vraiment très fort pour faire monter les émotions à chaque tome qu’elle nous écrit, chaque fois la larme ou le torrent de larmes est présent, même si pour ma part les tomes 2 et 3 ne valent pas le premier.

Un tome bercé par le traumatisme et le mutisme, mais ou aussi la musique et la lecture prennent une grande place, deux choses que j’apprécie, car vous n'êtes pas sans savoir maintenant que j’aime beaucoup lire en musique. L’amour entre Maggie est Brooks est juste fort, résistant au temps et tellement beau que forcément, il nous émut, comment faire autrement.

Brooks était assis au milieu du lac dans un canoë minuscule, apparemment indifférent au martèlement de la pluie.
– Il ne va là-bas que lorsqu’il pleut, jamais quand il fait beau.
Je penchai la tête et lançai à madame Henderson un regard interrogateur. Elle haussa les épaules avant de poursuivre.
– Pas mal de gens en ville pensent qu’il y va quand il y a de l’orage dans l’idée de se noyer.
Mais moi, je savais que ce n’était pas vrai. Moi, je savais que le meilleur endroit pour tenter de respirer, c’était sous l’eau.

Je ne vais pas vous mentir, j’ai trouvé par moment le temps un peu long en me demandant quand Maggie allait se remettre à parler, quand elle allait enfin faire face ou dire ce qu’il lui était arrivé, mais l’auteur a très bien su placer ses éléments pour qu’il donne encore plus d’impact.

EN BREF : Un super troisième tome remplis d’émotions et des personnages fort et attachants. L’auteur est vraiment génial pour nous émouvoir




A propos d'Hooked-On-The-Book:

Marick, amoureuse des livres et blogueuse depuis 2011. Elle aime voyager à travers les histoires et s'évader dans d'autres univers. Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

Laisse une trace :