Mes 10 derniers Avis

27 oct. 2017

Juste quelqu'un de bien




 À trente-quatre ans, Bérénice n’a plus aucune certitude. Tout ce qu’elle croyait savoir sur la vie a pris l’eau, elle multiplie les amants, mais ne tombe jamais amoureuse et, cerise sur le gâteau, voilà qu’elle n’arrive plus à écrire une ligne, alors que l’écriture est sa raison d’être. Heureusement, elle peut compter sur les trois femmes de sa vie : sa mère et sa grand-mère, avec qui elle partage une jolie maison cachée au cœur de Paris, et Juliette, son amie d’enfance.

Mais ça ne suffit plus.

Bérénice n’a donc plus le choix. Elle doit enfin affronter les questions qu’elle a toujours refusé de se poser et accepter de faire une place… aux hommes de sa vie. En commençant par son père, dont elle ne sait rien, et par Aurélien, un homme surgi du passé, qu’elle vient de croiser et qui ne l’a pas reconnue.

Tout d'abord, merci à Mélanie et aux éditions Harlequin pour ce service presse.


Que dire, Angela Morelli et une des auteurs des éditions harlequin que je lis le plus avec Emily Blaine, et du coup quand elle sort un nouveau livre, je vais jeter un œil et je dois dire que le résumé de celui-ci était des plus tentant et je n’ai pas été déçu, j’ai adoré ma lecture.

Ce livre comme tous les livres d'Angela se lisent rapidement, celui-ci m’a fait la journée, mais je dois dire qu’en temps normal je trouve ces livres plus léger, moins pour celui-là, mais l’un n'empêche pas l’autre.

“ Cette rencontre s’était mieux déroulée que ce qu’elle craignait mais pourquoi, pourquoi fallait-il que l’Univers ou le hasard ou la poisse, quel que soit le nom qu’on lui donnait, remette Aurélien sur son chemin alors qu’elle avait réussi à l’oublier ? Enfin, presque. ”

Ici, c’est l'histoire de Bérénice, et l’histoire de sa vie, son crush d’ado qu’elle rencontre à plusieurs reprise en 17 ans, mais qui ne l’a ne reconnais pas, malgré leur rencontre, 4 au total. Tout commence avec la Bérénice de 17 ans qui se retrouve forcé d’aller à une fête et c’est là qu’elle rencontre pour la première fois et qu’il s’embrasse dans des toilettes, puis 5 ans plus tard le hasard fait qu’il se retrouve dans la même boite de nuit, plus tard, c’est à la Fnac de Paris et c’est là que l’histoire commence vraiment, quand il vient consulter sa mère pour écrire un article sur cette dernière.

Bérénice est un personnage que j’ai beaucoup aimé, la plus censée de la famille, elle vit dans une maison eue deuxième étage, le premier habité par sa mère, psychologue reconverti en une sorte de voyante et au rez-de-chaussée par sa grand-mère qui malgré son âge très avancé réagi un peu comme une jeune femme, surtout quand on découvre ce qu’elle à mis dans sa bucket list. Et est ce qu’on parle du perroquet ?

“ — Et ça t’a fait quoi de le revoir ?
— Rien.

— Arrête de me raconter n’importe quoi. Je sais parfaitement que tu mens. Revoir ce mec, vu comment il s’est mal comporté avec toi, et qui plus est à l’improviste, a bien dû te faire quelque chose.
— Non. (Si, songea Bérénice. Mais elle n’était pas prête à analyser ce qu’elle ressentait.) Et il ne s’est pas vraiment mal comporté. Tu sais bien que c’est plus compliqué que ça.
Juliette lui lança un regard qui prouvait qu’elle n’était pas dupe, mais elle n’eut pas le temps de répondre. Le perroquet s’en chargea à sa place.
— Menteuuuuse ! Menteuuuuse ! brailla-t-il depuis son perchoir.
— Cet animal lit dans mes pensées.
— Tu sais très bien qu’il raconte n’importe quoi, fit Bérénice en haussant les épaules. Plus je le côtoie, plus je me dis que tante Hélène était complètement folle. ”


Cette histoire n’est pas seulement une histoire d’amour, c’est surtout le moment ou Bérénice remet, encore une fois, sa vie en question, elle est prise dans une situation qui lui fait peur, la page blanche, grande auteure de romance histoire, écrire et devenue essentiel dans sa vie, alors n plus rien écrire de convenable lui fait peur, être jamais tombé amoureuse, ne pas avoir qui est son père, n’avoir même jamais posé la question à sa mère. Toutes ces choses en ont fait une super lecture, cela à rendue le personnage de Bérénice beaucoup plus réelle, car même si elle a heu du hasard à tout vas avec ces rencontre avec Aurélien, c’est histoire qui pourrait facilement nous arriver.

Pour ce qui est du personnage d’Aurélien, je dois dire que je n’ai pas été fan, surtout sur les débuts et puis on apprend à le connaître à voir comment sa vie à lui à tourner et je me suis prise à l’apprécier.

EN BREF : Une superbe histoire que j’ai adorée, avec des personnages attachants et que l’on apprend à découvrir, une histoire touchante avec ses passages hilarants, une lecture à lire. 

A propos d'Hooked-On-The-Book:

Marick, amoureuse des livres et blogueuse depuis 2011. Elle aime voyager à travers les histoires et s'évader dans d'autres univers. Retrouvez-la sur : Facebook | Pinterest | Instagram

Laisse une trace :

Donne ton avis

La news par Mail