Mes 10 derniers Avis

10 juil. 2018

Solo tú


Peut-on tout laisser derrière soi, tout mettre sous clé pour tenter d’avancer, un pas après l’autre, dans une nouvelle vie ? C’est ce qu’espérait Iria en s’installant à Paris. Mais le destin est facétieux. Un emploi qu'elle ne peut refuser la ramène à Barcelone, la ville de ses cauchemars, la ville de son seul et unique amour.

La peur la ronge tandis que son avion atterrit sur le sol espagnol. Et si elle croisait les fantômes de son passé ?

Rien n’est jamais simple, mais Iria va apprendre une chose : on ne peut fuir indéfiniment son passé, et parfois, pour vivre, il faut accepter d’ouvrir sa malle et de faire face aux monstres qu’elle contient.

 Pour commencer, merci aux éditions Alter Real pour ce service presse.



Bon pourquoi ce livre, cela fait plusieurs fois que je reçois le programme de cette maison d’édition et jusqu’à présent rien n'avait vraiment attiré mon attention, de plus je suis assez chargée côté service presse, mais dans celui-ci, je dois dire que plusieurs ont attiré mon attention celui-ci et Lucide, j’ai laissé le choix à l'éditeur quand auxquels elle souhaitait m'envoyer, et je n’ai pas été déçu.

Dans Solo tù, l’auteur nous raconte l’histoire d'Iria, une jeune femme qui a fuie son passé et son pays à l'âge de 18 ans, et 9 ans plus tard elle doit retourner en Espagne, dans sa ville , à Barcelone pour un post-doc. Mais voilà, cette ville-là l'a tué psychologiquement.

Ce roman est une histoire très psychologique, on y découvre la souffrance d’Iria et au fur et à mesure qu’on avance dans la lecture ce qu’elle a vécue, car même si on le devine assez rapidement, je dois dire que j’ai eu un léger doute qui n’a duré que le temps de quelques pages.

« Je vomis tous mes repas de la journée.
Je vomis tout ce qui avait recommencé à vivre en moi.
J'étais morte, je ne devais plus rien ressentir. Pas de joie, pas de peur. Pas de douleur. Morte. »   


Tu sais que je ne suis pas fan du tout avec les flash-back, même si je m’en accommode de plus en plus, mais ici ça n’a pas été très dérangeant, grâce à ça, on comprend mieux les peurs et le passé d’Iria, mais on voit aussi la différence entre celle du passé et celle du présent qui sont à l'opposé l’une de l’autre.

Quand Iria a quitté Barcelone, en plus de son passé elle a quitté son meilleur ami Guillem, bon Arnau aussi, mais c’est de Guillem qu’il était plus question. Et la chose qu’elle redoute le plus avec son retour, c’est de tomber sur lui, pas de bol, cela arrive quelques heures seulement après sa descente de l’aéroport, comme pas manque de chance, mais en même temps perso, je veux bien tomber sur lui.

Pour ce qui est des personnages, nous avons donc Iria & Guillem de meilleurs ami, pour qui les sentiments étaient plus compliqués, mais que le passé d’Iria a séparé, puis nous avons Nathalie & Oriane, sa fille, entre Iria & Nathalie, c’est une amitié très forte, elle est la personne qui a aidé Iria à survivre et celles-ci se considère comme mère & fille, ou sœur pour Oriane. Puis arrive les M&M's, Madeline & Matéo, les deux colocataires que va avoir Iria à son arrivée à Barcelone, ils sont extras m’ont beaucoup fait rire ce qui a allégé le fil de l’histoire, car il n’est jamais facile d’aborder ça.

« Réponse monosyllabique. C'était tout ce que j'étais capable de produire, je devais lutter contre l'envie, non, le besoin, de remettre sa main sur ma joue, d'ajuster encore mon cœur sur le sien. »   

Oh et j’ai failli oublier Mincha, le lapin nain bélier d'Oriane que va emporter Iria. J’ai adoré ce lapin au caractère bien trempé et au comportement complètement inédit pour un lapin.

Iria est un personnage qui m’a beaucoup touché, ce qu’elle a vécue n’est pas facile, sa façon de gérer les choses, ses peurs, ses sentiments qu’elle a du mal à laisser libre court. J’ai vraiment adoré son personnage et une fois que j’ai commencé son livre, je voulais à tout prix découvrir si j’avais raison qui était le coupable et après l’attente la plus longue, quand va-t-elle expliqué à Guillem la raison de sa fuite. Et je dois dire que l’auteur n’aurait pas pu trouver un moyen aussi bien que cela de la laisser affronter ses cauchemars et apprendre la vérité à Guillem, j’ai plus qu'adoré, j’avoue que ce livre est passé tout près du coup de cœur.

Pour ce qui est de l’écriture, c’est très fluide, l’émotion est très présente et la transition présent, passé est très bien organisée ce qui fait que du coup, on ne se perd pas et moi qui ai du mal avec (je sais, je me répète.) et bien impeccable, alors est-ce que je lirais un autre livre de cette auteure, oui avec grand plaisir. Et je dois dire que je n’aurais pas pu trouver mieux (enfin, je pense.) pour découvrir cette maison d’édition, car ce livre me donne envie de me pencher un peu plus vers elle.

EN BREF : une romance géniale, tout en douceur avec une trame psychologique intense et des personnages attachants, pour certains émouvants, pour d’autres drôles, le tout donnant une légèreté à une histoire avec un fond dramatique.

A propos d'Hooked-On-The-Book:

Marick, amoureuse des livres et blogueuse depuis 2011. Elle aime voyager à travers les histoires et s'évader dans d'autres univers. Retrouvez-la sur : Facebook | Pinterest | Instagram

Laisse une trace :

Donne ton avis

La news par Mail