Mes 10 derniers Avis

26 juil. 2018

Ce que veulent les âmes #1 : Initiation


Après avoir été admise à l’hôpital pour un nouveau malaise inexpliqué, Sarah fait la connaissance de Nathan, un interne en neurologie. Mais ce n’est pas le médecin qui s’intéresse à elle, c’est le chasseur d’âmes. 

Très vite, il va faire voler en éclats toutes ses certitudes, lui révélant qu’elle possède un don identique au sien. 

Un don étrange qu’il vaut mieux savoir maîtriser.L’accepter signifie mener une nouvelle vie : angoissante et parfois compliquée, car lourde de secrets. 

Et même si Nathan se révèle patient et séduisant à souhait, Sarah parviendra-t-elle à franchir le pas, à surmonter ses peurs et les difficultés afin de devenir une chasseuse d’âme à son tour ?

 Tout d'abors merci aux éditions MxM Bookmark et Netgalley pour ce service presse.

Par quoi je commence ? La couverture, tu ne l’as trouve pas magnifique ? Moi oui, c’est d’ailleurs ce qui m’a attiré avant même de lire le résumé et puis après le résumé m’a beaucoup tenté et m'a fait un poil pensé à la série “Les voleurs d’âmes” de Rachel Vincent, une saga que j’avais adoré.

L’histoire ? Ici, c’est donc de Sarah qu’il va être question, c’est une jeune Parisienne qui suite à un malaise va se retrouver à l'hôpital en neurochirurgie, elle cache des choses au médecin des sortes de visions, elle ne sait pas ce qui lui arrive, mais elle sait que si elle en parle, elle finira chez les dingues. Sauf qu’elle rencontre un jeune interne, Nathan, lui va comprendre qu’elle cache quelque chose, et il va oser débarquer chez elle le lendemain de sa sortie.

Nathan est un chasseur d’âme, et il voit rapidement que Sarah est comme lui et il souhaite devenir son mentor et l'aider à apprendre à se contrôler. En temps normal, ce n’est pas le rôle de Nathan, mais celui de François, le guide de ce groupe, car oui grâce à Nathan elle va apprendre à connaître des personnes comme elle et qui vont eux aussi beaucoup l'aider.

«  agent me scrutait, implacable, et visiblement, ma tenue l’interpellait.
Je suivis son regard et découvris, consternée, que j’avais enfilé mes bottes sur mon pyjama en flanelle rose et mon manteau de laine. Complètement déboussolée, je m’aperçus alors que je me trouvais sur un pont, au-dessus de la Seine… en pleine nuit ! Les rares réverbères et les gyrophares de la voiture de police perçaient le léger brouillard qui montait du fleuve. Je clignais des yeux, incrédule, perdue. Qu’est-ce que je fichais là, au beau milieu de la nuit ? En pyjama…
— Vous avez vos papiers d’identité ? reprit l’homme, semblant agacé par mon mutisme.
Un coup d’œil rapide sur mon flanc droit me confirma ce que je pressentais. Bien sûr que non !
— Écoutez… je ne sais pas ce que je fais là, balbutiai-je, de plus en plus embarrassée.
— Vous cherchiez quelqu’un, vous l’appeliez… Vous vous êtes mise en danger en tentant d’escalader le parapet !
— Euh, non… je ne crois pas !
L’homme me dévisagea encore, sondant mes pupilles avec acuité.
— Vous n’avez aucun papier d’identité sur vous ? Dans une de vos poches peut-être ?
Je tâtai machinalement. Il n’y avait même pas mes clés d’appartement. Mais bon sang, qu’est-ce que je fichais là ? Je secouai la tête, sentant des larmes de frustration monter tandis que mon cœur s’emballait sous l’effet de la panique, de la peur. Qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir m’arriver ?
— Votre nom ? réclama l’agent avec la lassitude des gens blasés, tout en sortant un carnet de sa poche.
— Sarah Lamarque.
— Si vous n’avez pas de papiers, il va falloir venir avec moi au poste pour qu’on vérifie votre identité.
— Mais je n’ai rien fait de mal !
— Divagation sur la voie publique, propos incohérents, aucun papier sur vous, déclama-t-il un rictus au coin des lèvres. C’est la procédure !
Je reniflai pour empêcher des stupides larmes de venir s’ajouter au spectacle certainement très ridicule que j’offrais. Je tremblais de froid, et mes tempes cognaient. Je devais avoir l’air complètement hagarde. Je l’étais de toute façon. J’essuyai les larmes qui perlaient au coin de mes yeux puis obtempérai. Mais dans quelle galère venais-je de me fourrer ?»   


L’auteur nous fait découvrir un nouvel univers et j’ai beaucoup aimée la découvrir doucement étape par étape tout comme Sarah. Et puis on voit au fil de l’histoire doucement la complicité et la romance venir entre eux au fil des jours. Et je dois dire que j’ai beaucoup aimé leur couple, ils sont tous mignons.

Ce livre m’a fait découvrir la plume de Laura Collins, j’ai beaucoup aimé son style, la lecture et fluide, elle nous laisse découvrir doucement son univers et ses personnages, sans nous assommer de détails, même si ceux-là sont très présent.

C’est un bon premier tome qui nous met dans le bain de l’histoire, celle-ci est très centrée sur l’apprentissage de Sarah pour son rôle de chasseuse d’âme, il n’y a pas vraiment d’intrigue, ce qui est dommage, mais j’ai tout de même passer un bon moment avec ce livre, je me suis très vite attaché au personnage, ils se lient très vite d’amitié et forme une belle bande.

EN BREF : un bon premier tome qui nous permet de nous initier à la nouvelle vie de Sarah, les personnages sont attachants et l'histoire est assez addictifs, hâte de lire la suite


A propos d'Hooked-On-The-Book:

Marick, amoureuse des livres et blogueuse depuis 2011. Elle aime voyager à travers les histoires et s'évader dans d'autres univers. Retrouvez-la sur : Facebook | Pinterest | Instagram

Laisse une trace :

Donne ton avis

La news par Mail