Mes 10 derniers Avis

13 juin 2018

L'éternité c'est compliqué


Depuis sa plus tendre enfance, Mallory Dodge se drape dans le silence. Se taire, c’était survivre. Voilà quatre ans que son cauchemar a pris fin, quatre ans qu’elle n’a pas revu Rider Stark, son protecteur.

Entourée de parents adoptifs aimants et à l’aide de cours particuliers, Mallory a repris le chemin des mots. Elle s’apprête également à faire le grand saut en reprenant celui du lycée pour son année de terminale.

Le jour de la rentrée, la jeune fille était loin de se douter qu’elle tomberait sur son ami. Leur complicité est intacte, mais si Rider n’a plus rien d’un enfant, il reste habité par de nombreux démons.

Quand les ombres du passé menaceront de les séparer, Mallory aura-t-elle le courage de prendre la parole pour exprimer ce qui doit l’être ?

 Tout d'abord, merci à Myriam et aux édition J'ai lu pour ce service presse.


Bon par quoi, je commence, quand j’ai vu que Jennifer L. Armentrout sortait un nouveau livre, j’ai aussitôt lu le résumé et je n’ai pu m’empêcher de demander le livre aux éditions J’ai lu, car le résumé était très intéressant. .

Mallory est une jeune fille qui en a bavé quand elle était petite et je dois dire que son personnage m’a beaucoup touché, c’est une femme qui parle peu, conditionné à garder le silence une enfance dans une famille d’accueil non recommandée.

« Tu es sérieuse me dit-il en route en resserrant sa prise sur le cahier abîmé. Après tout ce qui s’est passé, après quatre ans à me demander ce
que tu as bien pu devenir, tu débarque dans mon cours d’expression orale et tu te barres ? Tu me fuis ? Moi ? »

Après quatre ans d’études à domicile, Mallory décide de faire sa dernière année dans un lycée publique et c’est avec une grande surprise qu’elle est tombée en dernière heure de ce premier jour sur Ryder le garçon avec qui elle a vécu et qui a toujours pris soin d’elle.

Ryder étaient très protecteurs avec Mallory quand ils étaient enfants et malgré les quatre années de séparation, dès le premier jour où ils se sont retrouvés il est redevenu très protecteur avec elle.

J’ai trouvé les retrouvailles et de Ryder et Mallory très touchante, je me suis très vite attaché au personnage de Mallory en même temps dur de ne pas s’attacher à elle, avec son passé et ses difficultés à revenir dans le monde réel.

Pour ce qui est de Ryder, c’est un peu plus difficile de s’attacher à lui, mais on y arrive comme même sans soucis. j’aurais eu moins de mal avec un point de vue avec lui. C’est un personnage qui parait dur que ce soit en apparence ou en réaction, mais dès qu’il s’agit de sa souris (Mallory) il devient un vrai nounours. C’est aussi un homme très sexy, Céline la description de l’auteur et humm on en mangerait. 

  « - Tu ne vois pas ce que je vois.
- Quoi ?
Les sourcils froncés, il frotte de nouveau mon index, puis je t’ai de chiffon derrière lui et soulever à la bombe de peinture rouge.
- Tout à l’heure, tu disais que tu tenais à moi, me dit-il ( surprise, je l’ai regardé retourner vers la toile. ) Je sais que tu tiens à moi, Mallory.
Il se quoi la bombe. Mon cœur battait la chamade.
- Et moi aussi, je tiens à toi (Il s’agenouilla et hésita un instant avant d’appuyer sur le spray.) Il manque quelque chose..
Comme je ne savais pas du tout où il voulait en venir, j’attendis qu’il se relève il fasse un pas en arrière, sur le côté, pour voir ce qu’il avait fait.
Un hoquet de surprise m’échappa.  Ryder avait tracé un cœur entre nos prénoms. Je le voyais. Ce n’était pas un rêve.»

Suite à leur passer, Mallory a été adopté dans une famille de médecin, pour ce qui est de Ryder, il n’a pas eu cette chance, mais il a fini par atterrir chez Mlle Luna qui le garde chez lui avec ces deux petits-fils. Jayden, un personnage qui m’a beaucoup fait rire malgré ce qu’il est, mais aussi Hector, un personnage déterminé à ne pas finir comme son cousin.

L’éternité c’est compliquée est une histoire émouvante et de par leur passé et leurs retrouvailles, mais il y a aussi le discours que prononce Mallory,elle qui a énormément de mal à parler et je vais être honnête avec toi. Bon, je sais, tu as compris, j’ai versé ma larme, mais tu verras quand tu vas me lire.

EN BREF : une lecture addictive, je n’ai pas vu les 476 pages passé. Des personnages attachants, une histoire émouvante, encore une fois, je suis conquise par Jennifer L. Armentrout 

A propos d'Hooked-On-The-Book:

Marick, amoureuse des livres et blogueuse depuis 2011. Elle aime voyager à travers les histoires et s'évader dans d'autres univers. Retrouvez-la sur : Facebook | Pinterest | Instagram

Laisse une trace :

Donne ton avis

La news par Mail