Mes 10 derniers Avis

7 déc. 2017

Sinners #1 : Vicious


Vicious. Le nom qu’il s’est choisi parle de lui-même. C’est un homme froid, cruel… et immensément riche. Ce qui veut dire qu’il a le monde à ses pieds. 

Millie ne fera plus jamais l’erreur qu’elle a commise dix ans plus tôt, quand elle a cru qu’elle pouvait se mesurer à lui, répondre à ses provocations, lui rendre coup pour coup. Ils n’étaient que deux adolescents, et pourtant il a détruit sa vie, l’a forcée à l’exil, loin de sa famille et de tout ce qu’elle connaissait. 

Alors, le soir où il surgit dans le bar de Manhattan où elle travaille à présent, adulte, plus beau et plus… dangereux que jamais, Millie sait qu’il n’y a qu’une solution : fuir. Mais elle ne se fait pas d’illusions, si Vicious est venu la chercher, rien ne l’arrêtera. 

Une menace autant qu’une promesse…

 Tout d'abord, merci à Mélanie et aux éditions Harlequin pour ce service presse.

J’ai adoré ce livre, par contre pour ce qui est du personnage de Vicious, je ne sais pas si je dois l’aime ou le détester, mais leur histoire était juste génial à lire. Et je dois dire que côté homme torturé l’auteur à fait fort, car pour ce qui est de ne pas pouvoir assumer l’amour qu’il ressent Vicious est très fort.

Emilia arrive avec ses parents pour que ceux-ci travaillent comme domestique pour le manoir de Vicious, ils sont jeunes lors de leur première rencontre 17 ans, et Vicious, surnom qu’il s'est donné, en a baver depuis la mort de sa mère et pour ce protégé, il n’a trouvé qu’une façon de faire, devenir méchant et avec un cœur dur comme la pierre, alors quand arrive la belle et douce Emilia qui n’a rien à voir avec la horde de filles qui lui cours après, il ne sait pas réagir autrement que la faire souffrir psychologiquement, mais le pompon arrive après qu’elle se soit mis à sortir avec un de ses meilleurs amis, car ils sont une bande de 4 à régné sur Todos Santos.

“ — Qu’est-ce que tu veux ? ai-je demandé en avalant ma salive.
Il y avait entre nous quelque chose de puissant auquel je ne pouvais pas résister.
— Je veux te baiser en te regardant droit dans les yeux.
J’ai levé ma main pour le gifler, mais il m’a arrêtée en plein élan en me saisissant le poignet.
— Le droit de me gifler, il faut le gagner, Rose, a-t-il murmuré en secouant la tête. Et tu n’as pas encore fait ce qu’il faut pour ça.
Rose. Mon cœur a fait un bond.
On était l’un contre l’autre, brûlants. Son parfum me rendait dingue, le simple fait de le regarder me rendait dingue, et on n’avait encore rien fait, mais j’avais déjà l’impression de tromper Dean. J’ai eu soudain honte et j’ai voulu libérer mon poignet, mais pas moyen.
— Demande-moi ce que je veux, a murmuré Vicious.
Ses pupilles étaient tellement dilatées que ses iris étaient presque noirs. Je me déplaçais pour m’éloigner de lui, mais il me suivait, en serrant mon poignet de plus en plus fort. Une partie de moi aurait voulu lui échapper, mais l’autre avait envie de savoir comment c’était de tomber entre ses griffes.
L’arrière de mes genoux a heurté le lit. Cette fois, c’était fichu, j’étais vraiment prise au piège.
— Qu’est-ce que tu veux ? ai-je bredouillé.
C’était plus fort que moi. J’avais envie de savoir. C’est à cet instant que j’ai compris que je n’étais pas amoureuse de Dean et que je n’aurais jamais dû accepter de sortir avec lui.
— Je veux que tu m’embrasses, a-t-il murmuré, sa bouche tout contre ma joue.
— Mais tu me…
Il m’a fait taire en collant ses lèvres sur les miennes. ”
Emilia & Vicious sont je jour et la nuit. Elle n’est qu’amour, quand il n’est que haine. Elle est très pauvre, il est tellement riche que son père contrôle la ville, pratiquement. Il est la coqueluche du lycée, elle est seule sans amies. Vicious est un maître dans le harcèlement et Emilia à peut-être un côté sado à toujours revenir vers lui, je dois dire qu’elle ne se laisse pas non plus faire et qu’à la fin son caractère à fait que, juste waouhhh.

Que dire de plus entre l’amour et la haine, Vicious ne sais pas faire la différence et je dois dire que malgré le fait qu’il ne veut pas s’avouer les sentiments qu’il ressent pour Emilia, il sait qu’elle lui appartient et n’accepte pas qu’elle soir avec un autre que ce soit à 17 ou à 27 ans. Mais en plus de tout ça Vicious doit faire face à son enfance, on découvre pas mal de chose et le pourquoi il est devenu comme ça et je dois dire que pauvre gosse. Mais on a aussi très hâte de voir comment il va finir par se venger et comment les choses vont se terminer entre eux.
“ — Fermez la porte et asseyez-vous, Floyd. Vous aussi, mademoiselle LeBlanc.
Ils ont fait ce que je leur demandais et j’ai pris une profonde inspiration. Je sentais que j’allais bien m’amuser.
Le moment était venu de rappeler à ce Floyd qu’on n’empiétait pas sur le territoire de son patron.
— Qui suis-je ? lui ai-je demandé.
Il s’est agité sur son siège en se massant la nuque et en jetant un regard inquiet du côté d’Emilia.
— Le P-DG de Fiscal Heights Holdings, a-t-il déclaré.
— Mauvaise réponse.
J’ai noué mes deux mains en me renversant sur le dossier de mon fauteuil et en me tapotant les lèvres du bout de mes index.
— Mademoiselle LeBlanc, qui suis-je ?
— Un sadique ? a-t-elle répondu tout en contemplant ses ongles.
Floyd a ouvert une bouche horrifiée. J’ai senti mon sang bouillonner dans mes veines, mais je me suis forcé à sourire. Au fond, je jubilais. J’adorais quand elle faisait sa peste.
— Faux, mademoiselle.
Je me suis tourné vers Floyd.
— À vous.
— Baron Spencer, a-t-il répondu.
— Mademoiselle LeBlanc ?
Elle allait sûrement m’envoyer paître, mais ça ne me dérangeait pas. Je savais où je voulais en venir et j’étais sûr d’y arriver.
— Le pire voisin du monde ?
Ce jeu commençait vraiment à me plaire. ”
J’adore le groupe que sont les Four Hot Heroes, et même si Emilia à s’en le vouloir mit un peu le souk entre eux pendant dix ans, enfin entre Dean et Vicious, il n'y a pas pire pour des amis qu’un triangle amoureux, mais pour nous, c’est que du bonheur. Mais malgré cela ça reste un groupe soudé qui on fait fortune ensemble et je dois dire que j’ai très hâte de lire le tome suivant sur Dean justement et sur Rosie, la sœur d’Emilia.

EN BREF : Un premier tome génial que j’aurais aimé ne jamais le lâché, avec des personnages torturés mais tellement géniaux, et franchement si vous aimez la Dark romance, allez-y. 



A propos d'Hooked-On-The-Book:

Marick, amoureuse des livres et blogueuse depuis 2011. Elle aime voyager à travers les histoires et s'évader dans d'autres univers. Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

Laisse une trace :

Donne ton avis

La news par Mail